417 Vues

Turquie : une femme envoyée en détention avec son nouveau-né

La Turque Ayse Ates, emprisonnée alors qu’elle était enceinte de cinq mois, a accouché mardi à l’hôpital d’Izmir et a été renvoyée en détention mercredi avec son nouveau-né.

Alors qu’elle était à l’hôpital en attendant son accouchement, des gendarmes ont attendu devant sa chambre pour empêcher ses proches de la voir. Même la mère de la femme n’a pas été autorisée à voir le nouveau-né.

Juste après la naissance de son bébé, Ates a été renvoyée à la prison de Sakran à Izmir où elle est détenue depuis quatre mois. Elle est accusée de faire partie du Hizmet, ce mouvement initié par Fethullah Gülen, que le pouvoir tient pour responsable de la tentative de coup d’Etat du 15 juillet 2016.

C’est le député du principal parti de l’opposition CHP, Sezgin Tanrikulu, qui a révélé l’affaire sur son compte Twitter.


“Ates n’a pas été reconnue coupable. Elle n’a même pas encore été jugée. L’Histoire n’a jamais connu une telle brutalité”, a-t-il tweeté, s’adressant au ministre de la Justice, Abdülhamit Gül.

Plus de 17 000 femmes et 668 enfants ont été emprisonnées après les vagues de répression qui ont suivi après la proclamation de l’état d’urgence.

Le 10 décembre dernier, une manifestation avait eu lieu à Paris pour dénoncer la présence de bébés dans les prisons turques.

La rédaction vous conseille

Turquie : 3 universitaires condamnés pour «propagande terroriste»
Liberté d'expression
85 Vues
Liberté d'expression
85 Vues

Turquie : 3 universitaires condamnés pour «propagande terroriste»

Rédaction - 23 février 2018

Un tribunal turc a condamné aujourd'hui trois universitaires reconnus coupables de "propagande terroriste" pour avoir signé en 2016 une pétition…

En Turquie, Erdogan est le chef de l’entreprise de défense
Politique
158 Vues
Politique
158 Vues

En Turquie, Erdogan est le chef de l’entreprise de défense

Rédaction - 23 février 2018

Depuis le coup d’Etat raté de juillet 2016, la Turquie n’a de cesse de vouloir renforcer ses capacités militaires. Et…

“Je suis libre mais il y a 6 enfants dans ma cellule”
Société
291 Vues
Société
291 Vues

“Je suis libre mais il y a 6 enfants dans ma cellule”

Mikail Turan - 22 février 2018

La journaliste Nur Ener Kilinç, qui a été libérée mardi et assignée à résidence, a déclaré qu'il y avait six…