278 Vues

Turquie : le policier qui avait abattu un étudiant lors des célébrations du Nevruz est toujours en service

La première audience du procès concernant la mort de Kemal Kurkut, tué par un policier lors de la célébration de Nevruz dans la province de Diyarbakir le 21 mars dernier, a eu lieu aujourd’hui devant la 7e Cour pénale de Diyarbakir.

La mort de Kemal Kurkut, 23 ans, étudiant à l’université de Malatya, filmée, avait suscité une vague d’indignation. Le préfet de Diyarbakir, Hüseyin Aksoy, avait assuré que le jeune homme détenait un couteau et un sac dans lequel les policiers avaient deviné un engin explosif mais la vidéo, publiée par l’agence de presse Dihaber, montrait Korkut torse nu et sans sac. Korkut était décédé à l’hôpital. Le HDP (parti démocratique des peuples, pro-kurde) avait dénoncé une “exécution extrajudiciaire”.

Le parquet a rédigé un acte d’accusation contre le policier Y.Ş. et a demandé la prison à vie pour homicide volontaire mais le tribunal a refusé de placer ce dernier en détention. La prochaine audience se tiendra le 26 avril 2018.

La rédaction vous conseille

Des avocats mayennais et rennais en Turquie pour soutenir leurs confrères menacés par le pouvoir
Justice
443 Vues
Justice
443 Vues

Des avocats mayennais et rennais en Turquie pour soutenir leurs confrères menacés par le pouvoir

Rédaction - 9 mai 2018

Les avocats français prennent l'avion, ce mercredi 9 mai, pour Istanbul où ils assisteront au procès de leurs confrères.

«Tamam»: Sur Twitter, plus d’un million d’internautes disent «assez!» au président turc
Politique
1915 Vues
Politique
1915 Vues

«Tamam»: Sur Twitter, plus d’un million d’internautes disent «assez!» au président turc

Rédaction - 9 mai 2018

« Si un jour notre pays dit "assez", nous nous retirerons », a déclaré le chef de l’Etat dans un discours devant…

En Turquie, l’opposition kémaliste s’organise pour peser face à Erdogan
Politique
445 Vues
Politique
445 Vues

En Turquie, l’opposition kémaliste s’organise pour peser face à Erdogan

Rédaction - 5 mai 2018

Les partis critiquant la dérive du régime présentent chacun leur candidat à la présidentielle du 24 juin, mais s’entendent pour…