1444 Vues

Turquie : la ville d’Adana interdit les enseignes en langue arabe

Le maire d’Adana, une grande ville du sud de la Turquie, a ordonné l’interdiction des enseignes en arabe des magasins, la plupart appartenant à des migrants syriens.

Les panneaux provoquent une pollution visuelle et nuisent aux efforts de protection de la langue turque, selon la municipalité. Un total de 35 magasins dans les districts de Seyhan et Yüregir ont dû changer leur devanture.

En novembre, un restaurateur d’Istanbul avait poursuivi la municipalité du district de Fatih après que le bureau du maire eut ordonné un retrait des enseignes en langue arabe. « La plupart des Arabes ne parlent pas le turc, et ils recherchent les panneaux arabes, tout comme les touristes turcs en Syrie, en Arabie Saoudite et même en Allemagne », avait argué Nizar Bitar, le propriétaire syrien du restaurant. « Si je change d’enseigne, je perds 70 % de ma clientèle ».

Il y a environ 3,4 millions de réfugiés syriens et irakiens enregistrés en Turquie et le pays reçoit de plus en plus des touristes arabes.

La rédaction vous conseille

Turquie : une femme envoyée en détention avec son nouveau-né
Société
137 Vues
Société
137 Vues

Turquie : une femme envoyée en détention avec son nouveau-né

Mikail Turan - 18 janvier 2018

La Turque Ayse Ates, emprisonnée alors qu'elle était enceinte de cinq mois, a accouché mardi à l'hôpital d'Izmir et a…

Turquie : 237 perpétuités requises contre des journalistes
Liberté de la presse
283 Vues
Liberté de la presse
283 Vues

Turquie : 237 perpétuités requises contre des journalistes

Taylan Demsaz - 17 janvier 2018

Un rapport trimestriel publié récemment, le BIA Media Monitoring Report, a révélé que 122 journalistes étaient détenus dans des prisons…

Turquie : un avion militaire s’écrase, trois morts
Société
169 Vues
Société
169 Vues

Turquie : un avion militaire s’écrase, trois morts

Rédaction - 17 janvier 2018

Trois membres de l'armée turque ont été tués mercredi dans le crash accidentel d'un avion de transport militaire qui s'est…