487 Vues

Turquie : arrestation d’un couple güleniste qui s’était confié à une chaîne finlandaise

Un couple d’enseignants turcs, identifiés comme Serdar A. et Merve A., ont été arrêtés après une interview accordée à la chaîne publique finlandaise Yle TV1.

Le journal turc pro-gouvernemental Aksam a donné l’information en la présentant comme une “opération policière digne d’un film”.

La chaîne avait diffusé, le 4 janvier dernier, un documentaire intitulé “Pako Turkista” (Sortir de Turquie) sur le récent exode des sympathisants du Hizmet, ce mouvement initié par Fethullah Gülen, que le pouvoir turc accuse d’être le cerveau de la tentative de coup d’Etat du 15 juillet 2016.

Dans le reportage, Serdar A. et Merve A. racontaient les mesures qu’ils avaient prises pour éviter la répression des autorités.

La police les a localisés

“Quand nous sortons de chez nous, nous ne sommes pas sûrs de pouvoir revenir. Nous vivons une routine semblable à la prison. Je garde un paquet de cigarettes et un briquet dans ma voiture (pour cacher mon style de vie) même si je ne fume pas”, avait confié Serdar A.

Il avait ajouté qu’il avait accroché un drapeau turc sur la vitrine arrière de sa voiture pour montrer qu’il était un partisan du parti au pouvoir, l’AKP.

Peu de temps après, la police a lancé une enquête et a réussi à les localiser à partir des images diffusées montrant le quartier où ils vivaient et la voiture.

Le mari a été envoyé en détention pour “appartenance à un groupe terroriste” et “propagande en faveur d’une organisation terroriste” alors que son épouse a été relâchée.

“Tristes nouvelles”

Le correspondant de Yle TV1, Tom Kankkonen, qui avait préparé le documentaire, a réagi sur son compte Twitter.

“Tristes nouvelles et un échec en ce qui me concerne pour protéger l’identité de ces personnes malgré tous nos efforts. À l’avenir, nous serons encore plus vigilants pour protéger les personnes innocentes. Malheureusement, il est trop tard dans ce cas”, a-t-il écrit.

Le documentaire s’attardait sur les raisons qui poussaient des milliers de personnes à fuir coûte que coûte la Turquie.

“Nous allons les laver avec leur propre sang”

La chaîne avait ainsi diffusé le témoignage d’un commerçant pro-Erdogan qui faisait froid dans le dos.

“Nous ne voulons pas d’eux et de leur argent à Çengelköy. Nous savons et croyons que les fonctionnaires vont faire quelque chose à ce sujet. S’ils nous laissent cette tâche, nous les punirons d’une manière différente. Nous les punirons avec la justice de Dieu. Et cela ne peut pas leur faire du bien”, avait-il assuré.

Lorsque le journaliste lui demandait ce qu’il entendait par “une punition différente”, Obay avait lâché “nous allons les exécuter. Nous allons les laver avec leur propre sang et les accrocher aux poteaux” !

“Nous ne laisserons jamais ce drapeau tomber et ne permettrons jamais qu’il arrive quelque chose à Tayyip Erdogan. S’il arrivait quelque chose à un cheveu de Tayyip Erdogan, nous brûlerions le monde entier”, avait-il fini par déclarer.

Depuis la tentative de putsch, le pouvoir turc a multiplié les arrestations, détentions et rafles touchant tous les segments de la société.

La répression des gülenistes a atteint un niveau sans précédent avec des dizaines de gardes à vue chaque jour.

A l’heure actuelle, plus de 55 000 personnes ont été arrêtées et environ 110 000 fonctionnaires ont été radiés.

Des milliers de personnes ont fui la Turquie à cause de cette vaste chasse aux sorcières.

Beaucoup ont tenté d’échapper par des moyens illégaux après la confiscation de leurs passeports. En novembre dernier, les cinq membres de la famille Maden s’étaient noyés dans la mer Egée alors qu’ils tentaient de fuir la répression.

La rédaction vous conseille

Turquie : 3 universitaires condamnés pour «propagande terroriste»
Liberté d'expression
186 Vues
Liberté d'expression
186 Vues

Turquie : 3 universitaires condamnés pour «propagande terroriste»

Rédaction - 23 février 2018

Un tribunal turc a condamné aujourd'hui trois universitaires reconnus coupables de "propagande terroriste" pour avoir signé en 2016 une pétition…

En Turquie, Erdogan est le chef de l’entreprise de défense
Politique
236 Vues
Politique
236 Vues

En Turquie, Erdogan est le chef de l’entreprise de défense

Rédaction - 23 février 2018

Depuis le coup d’Etat raté de juillet 2016, la Turquie n’a de cesse de vouloir renforcer ses capacités militaires. Et…

“Je suis libre mais il y a 6 enfants dans ma cellule”
Société
322 Vues
Société
322 Vues

“Je suis libre mais il y a 6 enfants dans ma cellule”

Mikail Turan - 22 février 2018

La journaliste Nur Ener Kilinç, qui a été libérée mardi et assignée à résidence, a déclaré qu'il y avait six…