2928 Vues

Turquie : un député du HDP met en garde contre des assassinats d’opposants à Erdogan à l’étranger

Garo Paylan, député du parti démocratique des peuples (HDP, pro-kurde), a déclaré mercredi avoir confirmé une information selon laquelle des opposants exilés au président Recep Tayyip Erdogan dont des dirigeants alevis et arméniens, des journalistes et des universitaires, pourraient être victimes d’une série d’assassinats en Europe.

“Je l’ai confirmé de diverses sources le week-end dernier. J’ai des informations selon lesquelles les citoyens turcs vivant en Europe seront la cible d’assassinats ou d’une série d’assassinats”, a déclaré Paylan lors d’une conférence de presse au Parlement.

Soulignant qu’il avait fourni aux services de renseignements (MIT), à la police et au gouvernement, les noms de trois tueurs à gages prêts à perpétrer les assassinats, Paylan a déclaré : “En raison des politiques répressives de l’AKP, des milliers d’universitaires, de journalistes, de politiciens et de dirigeants de la société civile sont forcés de vivre en Europe. Ces personnes ont été qualifiées de traîtres par le gouvernement de l’AKP, le président [Recep Tayyip Erdogan] et les médias”.

Affirmant qu’une structure basée en Turquie avait préparé des tueurs à gages pour les assassinats, le député du HDP a poursuivi : “Ces renseignements ont été pris au sérieux principalement par l’Allemagne mais aussi par beaucoup d’autres pays européens. Ils ont mobilisé leurs services de renseignement, et certaines personnes et certains groupes ont été pris sous protection”.

Paylan n’a pas partagé de détails concernant les sources de renseignement ou les noms des cibles.

La déclaration de Paylan survient quelques jours après que des journalistes pro-Erdogan ont menacé des membres du mouvement Gülen en exil.

Ainsi, le chroniqueur pro-gouvernemental de Yeni Safak Hikmet Genç, un fervent partisan d’Erdogan, a déclaré le 14 décembre qu’ils ne pourront bientôt plus marcher librement à l’étranger.

“Nous les détruirons tous ici, si Dieu le veut. Ils seront enterrés comme des chiens parmi les croix [chrétiens] dans des endroits comme la Pennsylvanie. Ils ne pourront pas trouver un imam pour réciter [leur prière finale lors des funérailles]. Ils seront enterrés au pays des infidèles. Il n’y a pas de place, même pour leurs cercueils ici. Je ne l’accepterai pas. Leurs cercueils devraient être brûlés. Je n’ai aucun respect [pour leurs morts]”, a-t-il dit sur une émission de télévision.

Dans une autre émission du 20 décembre 2016, un autre chroniqueur pro-Erdogan, Cem Küçük, a appelé à l’assassinat des journalistes exilés Ekrem Dumanli, Emre Uslu, Ihsan Yilmaz, Abdullah Bozkurt.

Le 12 décembre 2017, Küçük et le journaliste Fuat Ugur avaient déjà estimé que les services de renseignement turcs devraient tuer les membres de la famille des fidèles de Gülen afin de retourner certains des détenus.

La rédaction vous conseille

Des avocats mayennais et rennais en Turquie pour soutenir leurs confrères menacés par le pouvoir
Justice
461 Vues
Justice
461 Vues

Des avocats mayennais et rennais en Turquie pour soutenir leurs confrères menacés par le pouvoir

Rédaction - 9 mai 2018

Les avocats français prennent l'avion, ce mercredi 9 mai, pour Istanbul où ils assisteront au procès de leurs confrères.

«Tamam»: Sur Twitter, plus d’un million d’internautes disent «assez!» au président turc
Politique
1936 Vues
Politique
1936 Vues

«Tamam»: Sur Twitter, plus d’un million d’internautes disent «assez!» au président turc

Rédaction - 9 mai 2018

« Si un jour notre pays dit "assez", nous nous retirerons », a déclaré le chef de l’Etat dans un discours devant…

En Turquie, l’opposition kémaliste s’organise pour peser face à Erdogan
Politique
459 Vues
Politique
459 Vues

En Turquie, l’opposition kémaliste s’organise pour peser face à Erdogan

Rédaction - 5 mai 2018

Les partis critiquant la dérive du régime présentent chacun leur candidat à la présidentielle du 24 juin, mais s’entendent pour…