3055 Vues

Turquie : Erdogan et la petite fille “martyre”

La séquence en a choqué plus d’un. Jadis, grand défenseur des “mères qui doivent cesser de pleurer” lorsqu’il avait lancé les pourparlers de paix avec le parti des travailleurs du Kurdistan (PKK), le président turc Recep Tayyip Erdogan s’est transformé en responsable politique prêt à mobiliser les enfants.

Samedi, à Kahramanmaras, Erdogan a convoqué sur l’estrade une enfant qui lui faisait un salut militaire. Visiblement conquis par cette fille prête à mourir pour sa patrie, le raïs, comme on l’appelle en Turquie, a tenu un discours des plus choquants.

“Si elle tombe en martyre, elle sera enveloppée dans le drapeau turc qu’elle a sur elle”, a lancé Erdogan, s’abaissant pour demander à l’enfant, “N’est-ce pas ?” et lui faire un baiser.

Celui qui déclarait jadis “piétiner le nationalisme” est devenu en l’espace de deux années le plus grand nationaliste du pays, allant jusqu’à s’allier avec le parti du mouvement nationaliste (MHP) de Devlet Bahçeli, un adversaire qui n’hésitait pas par le passé à le qualifier de “traître à la patrie”.

Le lancement d’une opération militaire à Afrin, en Syrie, a parachevé sa stature de va-t-en-guerre.

La semaine dernière, c’est lors de la réunion hebdomadaire de son parti, l’AKP (parti de la justice et du développement), que des enfants avaient décoché leur plus beau salut militaire à la vue du chef de l’Etat qui en était à son énième décompte macabre des “terroristes” des YPG “neutralisés”.

Régulièrement apostrophé par des militants de son parti qui lui demandent de les autoriser à aller à Afrin, Erdogan a évoqué une probable mobilisation des unités de réserve.

Le 20 janvier, l’armée turque a lancé une opération de lutte contre les unités de protection du peuple/Parti des travailleurs du Kurdistan (YPG/PKK) dans la province d’Afrin au nord de la Syrie. L’armée a déclaré que 32 soldats turcs avaient perdu la vie. Environ 200 civils auraient été tués. Un chiffre que conteste Ankara.

La rédaction vous conseille

Des avocats mayennais et rennais en Turquie pour soutenir leurs confrères menacés par le pouvoir
Justice
461 Vues
Justice
461 Vues

Des avocats mayennais et rennais en Turquie pour soutenir leurs confrères menacés par le pouvoir

Rédaction - 9 mai 2018

Les avocats français prennent l'avion, ce mercredi 9 mai, pour Istanbul où ils assisteront au procès de leurs confrères.

«Tamam»: Sur Twitter, plus d’un million d’internautes disent «assez!» au président turc
Politique
1936 Vues
Politique
1936 Vues

«Tamam»: Sur Twitter, plus d’un million d’internautes disent «assez!» au président turc

Rédaction - 9 mai 2018

« Si un jour notre pays dit "assez", nous nous retirerons », a déclaré le chef de l’Etat dans un discours devant…

En Turquie, l’opposition kémaliste s’organise pour peser face à Erdogan
Politique
459 Vues
Politique
459 Vues

En Turquie, l’opposition kémaliste s’organise pour peser face à Erdogan

Rédaction - 5 mai 2018

Les partis critiquant la dérive du régime présentent chacun leur candidat à la présidentielle du 24 juin, mais s’entendent pour…