462 Vues

Le chef de l’opposition révèle que le MIT avait averti Erdogan au sujet de Zarrab dès avril 2013

Kemal Kiliçdaroglu, le président du parti républicain du peuple (CHP), a présenté mardi un rapport des renseignements (MIT) avertissant, en avril 2013, le premier ministre de l’époque Recep Tayyip Erdogan des relations louches entre Reza Zarrab et plusieurs de ses ministres.

Le MIT avait évoqué le risque que les Etats-Unis ajoutent Zarrab à la liste des personnes qui violent les sanctions contre l’Iran et que la révélation des relations entre Zarrab et le ministre de l’économie Zafer Çaglayan et le ministre de l’intérieur Muammer Güler puisse être utilisée contre le gouvernement.

Rappelant que la note avait été remise à Erdogan neuf mois avant les opérations de corruption qui ont éclaté au grand jour le 17 décembre 2013, Kiliçdaroglu a lancé : “Vous avez enterré le dossier. Votre gouvernement a travaillé avec Zarrab. Votre gouvernement a trahi la République de Turquie”.

Le chef du CHP a également critiqué la chaîne pro-Erdogan Ahaber qui avait mené une interview avec Zarrab devant un drapeau turc et les ministres qui avaient remis à Zarrab le prix du meilleur exportateur dans le secteur du diamant, en juin 2015.

Image associée

Résultat de recherche d'images pour "reza zarrab ihracatçilar ödülü"

Nihat Zeybekçi, ministre de l’économie, Reza Zarrab, Numan Kurtulmus, vice-premier ministre et Mehmet Büyükeksi, président de l’Assemblée des exportateurs de Turquie.

“Vous saviez tout depuis le début”, a déclaré le chef de l’opposition, appelant l’appareil judiciaire à mener une enquête disciplinaire contre les procureurs et les juges qui avaient libéré Zarrab et classé l’affaire en février 2014.

Zarrab était le principal suspect dans une enquête de corruption impliquant le cercle le plus proche d’Erdogan. Zarrab était accusé d’avoir versé des pots-de-vin à trois ministres et au directeur de la banque publique Halkbank, Süleyman Aslan, pour faciliter les transactions avec l’Iran. L’homme fort de la Turquie avait rapidement retourné la situation en invoquant un “Etat parallèle” dirigé par les sympathisants du Hizmet, ce mouvement initié par Fethullah Gülen, et réussi à enterrer les affaires, au prix d’une déstabilisation de la police et de la justice.

Mais le procès a resurgi en mars 2016 lorsque Zarrab a été arrêté aux Etats-Unis, où il venait passer ses vacances avec sa femme, la chanteuse Ebru Gündes, et sa fille. Il a reconnu qu’il avait bien versé des pots-de-vin à Caglayan et à Aslan. Il a également indiqué qu’Erdogan avait personnellement donné des instructions pour contourner l’embargo imposé contre l’Iran.

La rédaction vous conseille

Des avocats mayennais et rennais en Turquie pour soutenir leurs confrères menacés par le pouvoir
Justice
541 Vues
Justice
541 Vues

Des avocats mayennais et rennais en Turquie pour soutenir leurs confrères menacés par le pouvoir

Rédaction - 9 mai 2018

Les avocats français prennent l'avion, ce mercredi 9 mai, pour Istanbul où ils assisteront au procès de leurs confrères.

«Tamam»: Sur Twitter, plus d’un million d’internautes disent «assez!» au président turc
Politique
2053 Vues
Politique
2053 Vues

«Tamam»: Sur Twitter, plus d’un million d’internautes disent «assez!» au président turc

Rédaction - 9 mai 2018

« Si un jour notre pays dit "assez", nous nous retirerons », a déclaré le chef de l’Etat dans un discours devant…

En Turquie, l’opposition kémaliste s’organise pour peser face à Erdogan
Politique
545 Vues
Politique
545 Vues

En Turquie, l’opposition kémaliste s’organise pour peser face à Erdogan

Rédaction - 5 mai 2018

Les partis critiquant la dérive du régime présentent chacun leur candidat à la présidentielle du 24 juin, mais s’entendent pour…