327 Vues

La ville d’Istanbul efface toute trace qui pourrait rappeler Gülen sur les noms de rue

La municipalité d’Istanbul a approuvé à l’unanimité, le 14 décembre, la rebaptisation de 192 rues de la mégalopole dont le nom rappelle trop le Hizmet, ce mouvement initié par Fethullah Gülen, accusé par le pouvoir turc d’être derrière la tentative de coup d’Etat du 15 juillet 2016.

Ainsi, la « rue Gülen », dans le quartier d’Eyüp, a été rebaptisée « rue du martyr Ömer Halisdemir », du nom du soldat qui a joué un rôle clé pour faire échouer le putsch. Vingt-cinq autres noms portant le mot Gülen ont également été modifiés.

Une rue portant le nom de l’ancien footballeur international turc Hakan Sükür dans le district de Tuzla a été transformée en « rue du martyr Halil Kantarci ». Sükür est un sympathisant notoire du Hizmet qui vit dorénavant aux Etats-Unis.

Enfin, ont été effacés des noms comme « parallèle », « Zaman », « Samanyolu », « Aksiyon », « Cihan » et « Dumanli ». Le premier est une référence à l’ « Etat parallèle », expression inventée par Recep Tayyip Erdogan pour évoquer l’infiltration des gülenistes au sein de l’appareil d’Etat, les quatre autres sont les titres des organes de presse affiliés au mouvement Gülen et le dernier est le nom du rédacteur en chef du journal Zaman, Ekrem Dumanli, aujourd’hui en exil aux Etats-Unis.

Peu après le putsch avorté, la direction nationale de la sûreté avait demandé le retrait de toutes les plaques d’immatriculation contenant les lettres FG, en référence à Fethullah Gülen. Le ministère de l’éducation avait, de son côté, retiré tous les livres de mathématiques qui évoquaient les « points F et les points G ».

En novembre dernier, à Karaman, l’universitaire Fethullah Baldir avait obtenu un changement de prénom pour ne plus être appelé « Fethullah Hoca », littéralement « maître Fethullah », le mot « hoca » étant en turc une référence aussi bien à un imam qu’à un enseignant. Il s’appelle désormais Yusuf Selim Baldir. Auparavant, un autre universitaire, Fethullah Karabiber était devenu Fatih Karabiber. A Siirt, le président de la chambre d’agriculture de la ville de Baykan, Fethullah Tardu, avait également modifié son nom pour devenir Yusuf Tardu.

Fethullah ismini Yusuf olarak değiştirdi

La rédaction vous conseille

Turquie : une femme envoyée en détention avec son nouveau-né
Société
137 Vues
Société
137 Vues

Turquie : une femme envoyée en détention avec son nouveau-né

Mikail Turan - 18 janvier 2018

La Turque Ayse Ates, emprisonnée alors qu'elle était enceinte de cinq mois, a accouché mardi à l'hôpital d'Izmir et a…

Turquie : 237 perpétuités requises contre des journalistes
Liberté de la presse
283 Vues
Liberté de la presse
283 Vues

Turquie : 237 perpétuités requises contre des journalistes

Taylan Demsaz - 17 janvier 2018

Un rapport trimestriel publié récemment, le BIA Media Monitoring Report, a révélé que 122 journalistes étaient détenus dans des prisons…

Turquie : un avion militaire s’écrase, trois morts
Société
169 Vues
Société
169 Vues

Turquie : un avion militaire s’écrase, trois morts

Rédaction - 17 janvier 2018

Trois membres de l'armée turque ont été tués mercredi dans le crash accidentel d'un avion de transport militaire qui s'est…