351 Vues

Procès d’Ahmet Altan : le juge exige de ne pas critiquer le président Erdogan

Le 26e tribunal pénal d’Istanbul a repris lundi le procès des journalistes, qui se poursuivra jusqu’au 16 février, date à laquelle le tribunal devrait rendre une décision.

Les journalistes Nazli Ilicak, Ahmet Altan et Mehmet Altan et les deux anciens employés du journal Zaman, le directeur marketing, Yakup Simsek, et le directeur artistique, Fevzi Yazici sont, entre autres, jugés.

Lors de l’audience de mardi, les frères Altan et Ilicak ont fait leurs ultimes défenses.

Dans sa défense intitulée “Ahmaklığın adaleti” (La justice de la bêtise), Ahmet Altan a critiqué le président Recep Tayyip Erdogan et le parti de la justice et du développement (AKP).

Le président du tribunal est alors intervenu et a déclaré : «Ce n’est pas le lieu approprié pour critiquer monsieur le président» tout en menaçant d’éteindre le microphone d’Altan.

Altan a poursuivi en affirmant que l’AKP allait bientôt quitter le pouvoir et qu’on arrivait à “la fin d’une mauvaise pièce”.

“Tout tyran qui a puni ses opposants avec des pratiques injustes a fini par faire face aux mêmes punitions. Celui qui a envoyé les gens à la guillotine est allé lui-même à la guillotine; celui qui a envoyé les gens en exil a été envoyé en exil”, a-t-il déclaré.

Il s’est alors adressé aux juges. “Vous voulez que je meure en prison. Je vous dis : je suis prêt à mourir en prison. Et je vous demande : Et vous ? Etes-vous prêts à mourir en prison ? Parce que la punition que vous délivrerez sera votre propre destin”, a-t-il conclu.

Ahmet Altan, Mehmet Altan et Ilicak font partie des 17 prévenus accusés d’appartenir à la “branche médiatique” du mouvement Gülen, que le pouvoir tient pour responsable de la tentative de coup d’Etat du 15 juillet 2016.

Mehmet Altan et Ahmet Altan, qui ont été arrêtés en septembre 2016, sont accusés d’avoir envoyé des messages “subliminaux” concernant le coup d’Etat raté lors d’une émission de télévision un jour avant le putsch.

Récemment, la Cour constitutionnelle avait jugé que la détention de Mehmet Altan était arbitraire mais les juges du fond avaient refusé d’appliquer l’arrêt.

La rédaction vous conseille

Turquie : 3 universitaires condamnés pour «propagande terroriste»
Liberté d'expression
82 Vues
Liberté d'expression
82 Vues

Turquie : 3 universitaires condamnés pour «propagande terroriste»

Rédaction - 23 février 2018

Un tribunal turc a condamné aujourd'hui trois universitaires reconnus coupables de "propagande terroriste" pour avoir signé en 2016 une pétition…

En Turquie, Erdogan est le chef de l’entreprise de défense
Politique
158 Vues
Politique
158 Vues

En Turquie, Erdogan est le chef de l’entreprise de défense

Rédaction - 23 février 2018

Depuis le coup d’Etat raté de juillet 2016, la Turquie n’a de cesse de vouloir renforcer ses capacités militaires. Et…

“Je suis libre mais il y a 6 enfants dans ma cellule”
Société
290 Vues
Société
290 Vues

“Je suis libre mais il y a 6 enfants dans ma cellule”

Mikail Turan - 22 février 2018

La journaliste Nur Ener Kilinç, qui a été libérée mardi et assignée à résidence, a déclaré qu'il y avait six…