179 Vues

Erdogan arrive en tête des leaders mondiaux avec deux «prix des oppresseurs de la presse»

Le Comité pour la protection des journalistes (CPJ) a décerné au président turc Recep Tayyip Erdogan deux « prix des oppresseurs de la presse ».

Erdogan s’est vu décerner le titre de « leader mondial le plus soupe au lait » – suivi par le président américain Donald Trump – du fait que les autorités turques ont à plusieurs reprises accusé des journalistes d’outrages au chef de l’Etat et d’insultes à la «turcité».

Au cours de l’année 2016, le système judiciaire turc a traité 46 193 affaires d’insultes au président ou d’insultes à la nation turque, à la République de Turquie, au parlement, au gouvernement ou aux institutions judiciaires.

Erdogan est également lauréat, suivi cette fois par le président égyptien Abdel Fattah al-Sissi, du « prix de l’instrumentalisation scandaleuse des lois anti-terrorisme contre la presse ». Tous les journalistes emprisonnés pour leur travail en Turquie sont accusés d’appartenance ou d’assistance à un groupe terroriste ou de propagande en faveur d’une organisation terroriste.

155e sur 170 dans le classement mondial

Depuis la tentative de coup d’Etat du 15 juillet 2016, le pouvoir accuse notamment les journalistes proches du Hizmet, ce mouvement initié par Fethullah Gülen, d’être membre d’un groupe terroriste. Idem pour les journalistes kurdes si souvent assimilés à des sympathisants du parti des travailleurs du Kurdistan.

 

La Turquie est le pays qui abrite le plus de journalistes au monde, avec au moins 73 personnes derrière les barreaux selon le CPJ. Un chiffre qui atteint 200 si l’on compte les pigistes et les employés des organes de presse. Selon Reporters sans Frontières, la Turquie occupe le 155e rang dans le classement de la liberté de la presse.

Les autres leaders mondiaux reconnus pour leurs attaques contre la presse sont le président chinois Xi Jinping, le président russe Vladimir Poutine, la première ministre birmane Aung San Suu Kyi et le président polonais Andrzej Duda.

La rédaction vous conseille

La Turquie classée « pays non libre » par Freedom House
International
86 Vues
International
86 Vues

La Turquie classée « pays non libre » par Freedom House

Aylin Bircan - 16 janvier 2018

L'ONG américaine Freedom House a dégradé le statut de la Turquie de "pays partiellement libre" à "pays non libre" dans…

L’ex-directeur du renseignement militaire turc appelle à l’assassinat des partisans de Gülen à l’étranger
Politique
526 Vues
Politique
526 Vues

L’ex-directeur du renseignement militaire turc appelle à l’assassinat des partisans de Gülen à l’étranger

Mikail Turan - 16 janvier 2018

Le général de corps d'armée en retraite Ismail Hakki Pekin, ancien directeur du renseignement militaire turc, a déclaré que la…

Liens avec Gülen : 6 ans de prison pour un commissaire ayant affronté les putschistes
Justice
163 Vues
Justice
163 Vues

Liens avec Gülen : 6 ans de prison pour un commissaire ayant affronté les putschistes

Aylin Bircan - 15 janvier 2018

Un commissaire de police ayant affronté un groupe de putschistes qui tentaient d'atteindre l'hôtel où séjournait le président Recep Tayyip…