273 Vues

Turquie : mandats d’arrêt contre 108 ex-policiers accusés de liens avec Gülen

Le parquet d’Ankara a émis des mandats d’arrêt visant 108 anciens policiers, accusés de liens avec le Hizmet, ce mouvement initié par Fethullah Gülen que le pouvoir tient pour responsable de la tentative de coup d’Etat du 15 juillet 2016.

Durant les opérations qui ont eu lieu dans 30 provinces, 60 d’entre eux ont été interpellés. Des commissaires font partie des personnes arrêtées.

Femmes et enfant aussi arrêtés

De son côté, le parquet d’Istanbul mène depuis la semaine dernière des opérations visant à placer en garde à vue les proches d’anciens responsables de la police. Ainsi, l’épouse de Yakup Saygili, en charge des enquêtes anti-corruption du 17 décembre 2013, a été arrêtée en même temps que l’épouse du commissaire Kazim Aksoy, l’ancien bras droit de Saygili.

Hier, les femmes de six commissaires impliqués dans les investigations anti-corruption ont également été placées en garde à vue. A défaut d’avoir trouvé celle du commissaire Ömer Köse, la police a arrêté son fils, Faruk Serdar Köse.

La rédaction vous conseille

Des avocats mayennais et rennais en Turquie pour soutenir leurs confrères menacés par le pouvoir
Justice
535 Vues
Justice
535 Vues

Des avocats mayennais et rennais en Turquie pour soutenir leurs confrères menacés par le pouvoir

Rédaction - 9 mai 2018

Les avocats français prennent l'avion, ce mercredi 9 mai, pour Istanbul où ils assisteront au procès de leurs confrères.

«Tamam»: Sur Twitter, plus d’un million d’internautes disent «assez!» au président turc
Politique
2048 Vues
Politique
2048 Vues

«Tamam»: Sur Twitter, plus d’un million d’internautes disent «assez!» au président turc

Rédaction - 9 mai 2018

« Si un jour notre pays dit "assez", nous nous retirerons », a déclaré le chef de l’Etat dans un discours devant…

En Turquie, l’opposition kémaliste s’organise pour peser face à Erdogan
Politique
540 Vues
Politique
540 Vues

En Turquie, l’opposition kémaliste s’organise pour peser face à Erdogan

Rédaction - 5 mai 2018

Les partis critiquant la dérive du régime présentent chacun leur candidat à la présidentielle du 24 juin, mais s’entendent pour…