319 Vues

Turquie : l’enseignant gréviste de la faim Semih Özakça libéré, Nuriye Gülmen maintenue en détention

Un tribunal d’Ankara a décidé vendredi de remettre en liberté Semih Özakça, l’instituteur en grève de la faim depuis mars pour protester contre son limogeage dans le cadre des purges qui ont suivi la tentative de coup d’Etat du 15 juillet 2016. Özakça, diminué physiquement, devra tout de même porter un bracelet électronique.

Le tribunal a, en revanche, décidé de maintenir en détention la professeure de littérature comparée Nuriye Gülmen, elle aussi en grève de la faim depuis 226 jours.

[Haber görseli]

Saban Gülmen, le père de l’universitaire, a fait part de sa déception. “Qu’ils arrêtent de créer des ennemis vis-à-vis de l’Etat. Cette nation appartient à nous tous. Elle n’est pas seulement la leur. La loi est aujourd’hui de leur côté mais qu’ils sachent que, demain, elle sera du côté d’autres”, a-t-il déclaré.

Radiés de la fonction publique comme 150 000 fonctionnaires par un décret-loi pris dans le cadre de l’état d’urgence, les deux enseignants avaient entamé une grève de la faim le 9 mars 2017 avant d’être envoyés deux mois plus tard en prison pour “appartenance à un groupe terroriste”, en l’espèce le DHKP-C, un groupuscule d’extrême-gauche. Le pouvoir avait également arrêté 14 des avocats qui assuraient leur défense.

La prochaine audience a été programmée au 24 novembre. Les juges ont également ordonné la présence de Gülmen, qui est pourtant en soins intensifs depuis près d’un mois. “Elle sera déjà morte”, ont répliqué ses avocats.

Depuis qu’ils ont entamé leur grève de la faim, Özakça et Gülmen ne s’alimentent que de vitamines, d’eau, de sucre et de sel.

La Cour constitutionnelle turque et la Cour européenne des droits de l’homme avaient refusé de faire droit aux demandes des deux enseignants. La détention à l’hôpital de la prison de Sincan ne fait pas « peser sur eux un risque réel et imminent de dommage irréparable pour leur vie ou leur intégrité physique », avaient décidé les juges européens, le 2 août dernier.

La rédaction vous conseille

Des avocats mayennais et rennais en Turquie pour soutenir leurs confrères menacés par le pouvoir
Justice
441 Vues
Justice
441 Vues

Des avocats mayennais et rennais en Turquie pour soutenir leurs confrères menacés par le pouvoir

Rédaction - 9 mai 2018

Les avocats français prennent l'avion, ce mercredi 9 mai, pour Istanbul où ils assisteront au procès de leurs confrères.

«Tamam»: Sur Twitter, plus d’un million d’internautes disent «assez!» au président turc
Politique
1915 Vues
Politique
1915 Vues

«Tamam»: Sur Twitter, plus d’un million d’internautes disent «assez!» au président turc

Rédaction - 9 mai 2018

« Si un jour notre pays dit "assez", nous nous retirerons », a déclaré le chef de l’Etat dans un discours devant…

En Turquie, l’opposition kémaliste s’organise pour peser face à Erdogan
Politique
444 Vues
Politique
444 Vues

En Turquie, l’opposition kémaliste s’organise pour peser face à Erdogan

Rédaction - 5 mai 2018

Les partis critiquant la dérive du régime présentent chacun leur candidat à la présidentielle du 24 juin, mais s’entendent pour…