565 Vues

Un ex-chef de la CIA a proposé à la Turquie de discréditer Gülen

L’ancien directeur de la CIA, James Woolsey, a proposé un contrat de 10 millions de dollars à deux hommes d’affaires turcs proche de Recep Tayyip Erdogan pour discréditer Fethullah Gülen alors qu’il était conseiller de Donald Trump, a rapporté jeudi Reuters.

Huit jours seulement après avoir officiellement rejoint la campagne de Trump en tant que conseiller pour la sécurité nationale, Woolsey a rencontré le 20 septembre 2016 les hommes d’affaires Ekim Alptekin et Sezgin Baran Korkmaz à l’hôtel Peninsula à New York. Woolsey et sa femme, Nancye Miller, ont proposé une campagne de lobbying et de relations publiques visant Gülen, accusé par le gouvernement turc d’être derrière la tentative de coup d’Etat du 15 juillet 2016.

Woolsey et Miller ont esquissé un plan pour «attirer l’attention sur le rôle possible du clerc dans la tentative de coup d’Etat» et encourager une enquête officielle sur ses activités. Alptekin, un proche d’Erdogan, avait déjà signé, par l’intermédiaire de l’une de ses sociétés, un contrat de 600 000 dollars avec le cabinet de conseil de Michael Flynn, conseiller de sécurité nationale de Trump avant d’être renvoyé en février.

Finalement, Alptekin n’a pas signé avec Woolsey mais l’offre d’un ancien directeur de la CIA met à mal la thèse souvent répétée d’Erdogan selon laquelle les Etats-Unis sont derrière le putsch raté.

Woolsey avait déclaré que Flynn avait discuté, lors d’une réunion du 19 septembre 2016 à New York, avec les ministres turcs des affaires étrangères et de l’énergie, Mevlüt Cavusoglu et Berat Albayrak, du possible rapt de Gülen. Flynn et Alptekin avaient renié.

La rédaction vous conseille

Des avocats mayennais et rennais en Turquie pour soutenir leurs confrères menacés par le pouvoir
Justice
441 Vues
Justice
441 Vues

Des avocats mayennais et rennais en Turquie pour soutenir leurs confrères menacés par le pouvoir

Rédaction - 9 mai 2018

Les avocats français prennent l'avion, ce mercredi 9 mai, pour Istanbul où ils assisteront au procès de leurs confrères.

«Tamam»: Sur Twitter, plus d’un million d’internautes disent «assez!» au président turc
Politique
1915 Vues
Politique
1915 Vues

«Tamam»: Sur Twitter, plus d’un million d’internautes disent «assez!» au président turc

Rédaction - 9 mai 2018

« Si un jour notre pays dit "assez", nous nous retirerons », a déclaré le chef de l’Etat dans un discours devant…

En Turquie, l’opposition kémaliste s’organise pour peser face à Erdogan
Politique
444 Vues
Politique
444 Vues

En Turquie, l’opposition kémaliste s’organise pour peser face à Erdogan

Rédaction - 5 mai 2018

Les partis critiquant la dérive du régime présentent chacun leur candidat à la présidentielle du 24 juin, mais s’entendent pour…