220 Vues

Le parlement européen critique la Turquie sur l’utilisation abusive d’Interpol

Inscrite à l’ordre du jour sur la demande de l’Allemagne et de la Suède, la question des abus de notices rouges d’Interpol à des fins politiques a été abordée à la séance plénière du parlement européen en date du 4 octobre.

“Il est important qu’un examen de ces notices rouges soit réalisé avant leur émission” et qu’il existe un “mécanisme de recours efficace” pour les personnes qui sont les cibles d’Interpol, a déclaré le vice-ministre estonien pour les affaires de l’UE, Matti Maasikas, dont le pays assure la présidence du Conseil de l’Union européenne.

Vera Jourova, commissaire à la justice, à la consommation et à l’égalité des sexes au sein de la Commission européenne, a rappelé qu’il appartenait au pays qui reçoit une demande de notice rouge de considérer la mesure qu’il doit prendre. “La Commission a déjà parlé d’abus d’utilisation des instruments d’Interpol”, a-t-elle poursuivi avant d’annoncer qu’une réunion aura lieu avec l’organisation.

La saisine par la Turquie de l’Organisation internationale de police criminelle (Interpol) a récemment suscité une polémique lorsque les autorités espagnoles ont arrêté, à la demande d’Ankara, l’écrivain germano-turc Dogan Akhanli et le journaliste turco-suédois Hamza Yalçin. “On ne doit pas abuser d’organisations internationales comme Interpol”, avait déclaré la chancelière allemande, Angela Merkel.

Le 28 septembre dernier, c’est le parquet de Diyarbakir qui a soumis une demande au ministère de la justice turc afin d’émettre une notice rouge contre le journaliste Can Dündar. Exilé en Allemagne depuis 2016, il est accusé d’avoir fait la propagande du parti des travailleurs du Kurdistan. “Il est urgent qu’Interpol mette en oeuvre des réformes de fonds, en particulier en ce qui concerne les notices rouges trop souvent utilisées pour traquer des opposants politiques à l’étranger”, avait réagi Virginie Dangles, rédactrice en chef à Reporters sans Frontières.

Dans une résolution d’avril 2017, l’Assemblée parlementaire du Conseil de l’Europe avait appelé Interpol à “continuer d’améliorer le système des notices rouges, de façon à prévenir les abus et à y remédier plus efficacement”.

La rédaction vous conseille

Des avocats mayennais et rennais en Turquie pour soutenir leurs confrères menacés par le pouvoir
Justice
541 Vues
Justice
541 Vues

Des avocats mayennais et rennais en Turquie pour soutenir leurs confrères menacés par le pouvoir

Rédaction - 9 mai 2018

Les avocats français prennent l'avion, ce mercredi 9 mai, pour Istanbul où ils assisteront au procès de leurs confrères.

«Tamam»: Sur Twitter, plus d’un million d’internautes disent «assez!» au président turc
Politique
2053 Vues
Politique
2053 Vues

«Tamam»: Sur Twitter, plus d’un million d’internautes disent «assez!» au président turc

Rédaction - 9 mai 2018

« Si un jour notre pays dit "assez", nous nous retirerons », a déclaré le chef de l’Etat dans un discours devant…

En Turquie, l’opposition kémaliste s’organise pour peser face à Erdogan
Politique
545 Vues
Politique
545 Vues

En Turquie, l’opposition kémaliste s’organise pour peser face à Erdogan

Rédaction - 5 mai 2018

Les partis critiquant la dérive du régime présentent chacun leur candidat à la présidentielle du 24 juin, mais s’entendent pour…