533 Vues

Le chef de la diplomatie turque se targue d’avoir enquiquiné le basketteur Enes Kanter

Le ministre turc des Affaires étrangères, Mevlüt Cavusoglu, a déclaré que le tour du monde qu’avait effectué le célèbre basketteur Enes Kanter avait été entravé grâce aux efforts de la diplomatie turque du fait des liens de Kanter avec le Hizmet, ce mouvement initié par Fethullah Gülen que le pouvoir tient pour responsable de la tentative de coup d’Etat du 15 juillet 2016.

S’exprimant lors d’une réunion de l’AKP (parti de la justice et du développement, au pouvoir) dans la province d’Afyonkarahisar ce week-end, Cavusoglu a déclaré : “Certaines institutions affiliées au mouvement étaient reconnues au sein du Conseil économique et social de l’ONU. Parmi ces institutions figuraient Kimse Yok Mu, la Fondation des journalistes et des écrivains et TUSKON [Confédération turque des hommes d’affaires et des industriels]. Leur statut a été retiré à la suite de nos efforts. Nous avons empêché Enes Kanter d’achever son tour du monde, qu’il a commencé à des fins de propagande. Il a été expulsé de trois pays “.

En mai, le passeport de Kanter avait été brièvement saisi par la police roumaine à la demande du gouvernement turc. Une fois qu’il avait atterri aux Etats-Unis, Kanter avait révélé que le gouvernement turc avait essayé de le faire rapatrier en Indonésie. “Je dormais vers 2h30 et mon manager a frappé à ma porte. Il a dit que les services secrets et l’armée indonésienne me cherchaient parce que le gouvernement turc leur avait dit que j’étais un homme dangereux”, avait-il confié.

Le président Recep Tayyip Erdogan a appelé les gouvernements étrangers à interdire les activités des partisans de Gülen dans leur propre pays. Cavusoglu s’est ainsi vanté de l’activisme turc. “Nous avons fait ramener ‘l’imam’ [le responsable d’un pays dans le jargon güleniste] du Myanmar. Nous avons ramené des partisans [du Hizmet] de Malaisie, d’Azerbaïdjan, du Qatar et d’Arabie Saoudite”.

Le ministre a également indiqué que les écoles et les centres de langues liés au Hizmet avaient cessé leurs activités dans 15 pays : la Gambie, l’Azerbaïdjan, le Tadjikistan, la Libye, la Jordanie, la République dominicaine, le Maroc, le Rwanda, le Koweït, la Tunisie, le Monténégro, les Maldives, Madagascar et la Côte d’Ivoire. “La Fondation Maarif, [créées par l’Etat turc] a repris des écoles en Guinée, en Somalie, au Niger, au Soudan et au Congo”, a-t-il poursuivi.

Plus récemment, un ancien directeur de l’école Pak-Turk au Pakistan, Mesut Kaçmaz, sa femme et ses deux filles ont été enlevés à Lahore le 27 septembre. On a aucune nouvelle depuis cette date. Selon un témoin, la famille Kaçmaz a été enlevée par 15 «policiers» en civil de leur maison à Lahore. Les médias pakistanais, les députés, les représentants de la société civile et les étudiants de l’école turque ont protesté contre le silence du gouvernement pakistanais sur l’enlèvement. Avant la visite du président Erdogan au Pakistan le 15 novembre dernier, le gouvernement pakistanais avait ordonné aux enseignants qui travaillaient dans 23 écoles affiliées au mouvement Gülen dans le pays de quitter le Pakistan avant le 20 novembre.

La rédaction vous conseille

Des avocats mayennais et rennais en Turquie pour soutenir leurs confrères menacés par le pouvoir
Justice
542 Vues
Justice
542 Vues

Des avocats mayennais et rennais en Turquie pour soutenir leurs confrères menacés par le pouvoir

Rédaction - 9 mai 2018

Les avocats français prennent l'avion, ce mercredi 9 mai, pour Istanbul où ils assisteront au procès de leurs confrères.

«Tamam»: Sur Twitter, plus d’un million d’internautes disent «assez!» au président turc
Politique
2054 Vues
Politique
2054 Vues

«Tamam»: Sur Twitter, plus d’un million d’internautes disent «assez!» au président turc

Rédaction - 9 mai 2018

« Si un jour notre pays dit "assez", nous nous retirerons », a déclaré le chef de l’Etat dans un discours devant…

En Turquie, l’opposition kémaliste s’organise pour peser face à Erdogan
Politique
545 Vues
Politique
545 Vues

En Turquie, l’opposition kémaliste s’organise pour peser face à Erdogan

Rédaction - 5 mai 2018

Les partis critiquant la dérive du régime présentent chacun leur candidat à la présidentielle du 24 juin, mais s’entendent pour…