246 Vues

La Turquie classée “pays non libre” par Freedom House

L’ONG américaine Freedom House a dégradé le statut de la Turquie de “pays partiellement libre” à “pays non libre” dans son dernier rapport annuel.

“Le statut de la Turquie est passé de partiellement libre à non libre (…) en raison d’un référendum constitutionnel profondément vicié qui a centralisé le pouvoir aux mains du président, du remplacement massif des maires élus par des représentants du gouvernement, des poursuites arbitraires contre les défenseurs des droits, des purges des employés de l’Etat. Tout cela a laissé les citoyens hésitants à exprimer leurs points de vue sur des sujets sensibles”, a écrit Freedom House.

La note politique de la Turquie est passée de 4 à 5 sur une échelle de 7 crans, le premier étant le plus libre et le septième le moins libre. En outre, la note de la société civile est passée de 5 à 6.

Le score total de liberté est ainsi passé de 38 à 32 sur une échelle de 0 à 100, ce qui place la Turquie au 138e rang sur les 195 territoires et pays étudiés.

Critiquant les développements depuis la tentative de coup d’Etat de juillet 2016 et l’état d’urgence en cours, Freedom House a noté que “en utilisant des pouvoirs d’urgence et des lois antiterroristes vaguement formulées, les autorités ont suspendu ou licencié plus de 110 000 personnes des postes publics et arrêté plus de 60 000 autres à la fin de l’année”.

“Depuis la tentative de coup d’Etat, au moins 1 500 organisations de la société civile ont été fermées et leurs biens confisqués”, poursuit le rapport.

“La poursuite des journalistes et la fermeture des médias se poursuit. Les arrestations basées sur des messages partagés via les médias sociaux sont fréquentes, conduisant à une autocensure généralisée et à un effet dissuasif général sur le discours politique”, a-t-il ajouté, évoquant l’arrestation d’Osman Kavala.

Aboutissement de la dégringolade au cours de la dernière décennie

Au cours des premières années du règne du parti de la justice et du développement (AKP), la Turquie a enregistré une nette amélioration de ses scores à Freedom House.

Bien que le pays n’ait jamais obtenu une note de “pays libre” (une note de 2,5 ou moins), il était “prometteur”, selon Freedom House.

L’ONG a déclaré que 2017 avait été le prolongement de 12 années de déclin démocratique pour le monde dans son ensemble, mais la Turquie a régressé plus que tout autre pays.

Freedom House a déclaré que les libertés étaient en forte baisse depuis 2014 mais que les mesures prises après la tentative de coup d’Etat de 2016 avaient été particulièrement dures.

Enfin, le groupe s’est également déclaré préoccupé par le caractère autoritaire du système présidentiel qui devrait être mis en œuvre à partir de 2019.

“Les changements vont radicalement augmenter le pouvoir de la présidence et réduire les freins et contrepoids démocratiques”, a-t-il indiqué.

La rédaction vous conseille

Turquie : 3 universitaires condamnés pour «propagande terroriste»
Liberté d'expression
89 Vues
Liberté d'expression
89 Vues

Turquie : 3 universitaires condamnés pour «propagande terroriste»

Rédaction - 23 février 2018

Un tribunal turc a condamné aujourd'hui trois universitaires reconnus coupables de "propagande terroriste" pour avoir signé en 2016 une pétition…

En Turquie, Erdogan est le chef de l’entreprise de défense
Politique
165 Vues
Politique
165 Vues

En Turquie, Erdogan est le chef de l’entreprise de défense

Rédaction - 23 février 2018

Depuis le coup d’Etat raté de juillet 2016, la Turquie n’a de cesse de vouloir renforcer ses capacités militaires. Et…

“Je suis libre mais il y a 6 enfants dans ma cellule”
Société
293 Vues
Société
293 Vues

“Je suis libre mais il y a 6 enfants dans ma cellule”

Mikail Turan - 22 février 2018

La journaliste Nur Ener Kilinç, qui a été libérée mardi et assignée à résidence, a déclaré qu'il y avait six…