296 Vues

Influence güleniste dans l’affaire Reza Zarrab ? “Théorie du complot” selon le juge américain

Richard Berman, le magistrat américain qui juge l’affaire de la violation de l’embargo iranien, a refusé la demande de nullité du procès introduite par les avocats du banquier turc Mehmet Hakan Atilla au motif que le témoignage de l’ancien policier turc Hüseyin Korkmaz était biaisé du fait de son “affiliation au mouvement Gülen”.

Barman a estimé que la défense se fourvoyait dans une “théorie du complot plutôt farfelue” en essayant de prouver que Korkmaz, un ancien inspecteur de police adjoint à Istanbul, était un disciple de Gülen.

Les avocats américains ont brandi un document que le procureur d’Istanbul a déniché la veille montrant un courrier qui aurait été écrit par Gülen pour demander à des juges turcs de libérer des policiers dont Korkmaz. Or le document s’est avéré un faux.

Le juge Berman a alors déclaré que la défense tentait d’introduire une “théorie du compot étrangère farfelue” et a appelé la tactique de “non persuasive et limite non professionnelle”.

La rédaction vous conseille

Des avocats mayennais et rennais en Turquie pour soutenir leurs confrères menacés par le pouvoir
Justice
461 Vues
Justice
461 Vues

Des avocats mayennais et rennais en Turquie pour soutenir leurs confrères menacés par le pouvoir

Rédaction - 9 mai 2018

Les avocats français prennent l'avion, ce mercredi 9 mai, pour Istanbul où ils assisteront au procès de leurs confrères.

«Tamam»: Sur Twitter, plus d’un million d’internautes disent «assez!» au président turc
Politique
1936 Vues
Politique
1936 Vues

«Tamam»: Sur Twitter, plus d’un million d’internautes disent «assez!» au président turc

Rédaction - 9 mai 2018

« Si un jour notre pays dit "assez", nous nous retirerons », a déclaré le chef de l’Etat dans un discours devant…

En Turquie, l’opposition kémaliste s’organise pour peser face à Erdogan
Politique
459 Vues
Politique
459 Vues

En Turquie, l’opposition kémaliste s’organise pour peser face à Erdogan

Rédaction - 5 mai 2018

Les partis critiquant la dérive du régime présentent chacun leur candidat à la présidentielle du 24 juin, mais s’entendent pour…